Nouvelle Vivre, court documentaire sur l’intégration d’un jeune migrant, Zabih, dans une famille d’accueil à Apples

Nouvelle Vivre, court documentaire sur l’intégration d’un jeune migrant, Zabih, dans une famille d’accueil à Apples (par les réalisateurs Vincent Fichera et Adrien Royer). Un regard sur une situation, parmi tant d’autres, qui met en exergue l’importance du réseau afin que les migrants posent leurs valises et commencent à se reconstruire.

Nouvelle Vivre

Zabih Qanbari est un Afghan de 22 ans, arrivé en suisse en 2016. Grâce au projet de l’Evam « Héberger un Migrant », il est accueilli dans une famille suisse dans le Canton de Vaud. Sans savoir s’il pourra bénéficier de l’asile, Zabih avance dans cette nouvelle vie, loin de sa famille, mais tisse des liens avec ceux qu’il nomme « second père et seconde mère ».

Voir la vidéo

Genèse du projet

En 2017, les deux réalisateurs Adrien Royer et Vincent Fichera sont en pleine réflexion sur la question de l’intégration des migrants en Suisse, après avoir visionné les films de Fernand Melgar (L’Abri, Vol spécial et La forteresse). En voyant les médias se concentrer uniquement sur le périple de ces gens, les deux réalisateurs ressentent le besoin de donner un visage humain aux migrants et de comprendre comment ils sont accueillis en Suisse.  

C’est dans cette optique qu’ils contactent l’EVAM ([Établissement vaudois d’accueil des migrants], dont ils découvrent le programme « Héberger un migrant » dans un article de la RTS. « Nous avons été immédiatement touchés par ce modèle d’intégration familiale et citoyenne, à une époque où notre société est de plus en plus individualiste. »

Ils rencontrent Jessica Fragnière, responsable à l’Evam du projet ‘Héberger un Migrant’ pour lui présenter leur concept : faire un court portrait documentaire, en se concentrant sur le point de vue d’un(e) migrant(e) accueilli(e) dans une famille vaudoise. Sensible à leur démarche, Jessica Fragnière les invite début septembre à venir à Montricher où se déroule la journée ‘Héberger un Migrant‘, une rencontre organisée entre familles d’accueil et migrants. Les deux réalisateurs font la connaissance de Zabih Qanbari, un afghan de 21 ans, alors hébergé chez la famille Jaquet. « Le courant est très vite passé entre nous et Zabih s’est confié à nous avec une telle gentillesse et sincérité qu’il nous a paru évident qu’il serait le sujet de notre portrait ».

Adrien et Vincent se rendent quelque temps après dans la maison des Jacquet pour discuter avec Zabih de leur approche cinématographique : la volonté des réalisateurs est de se concentrer uniquement sur le ressenti de Zabih dans sa relation avec Pierre-André et Suzanne Jacquet. Comment perçoit-il le lien avec sa famille d’accueil ? Pour lui, que représente cette nouvelle famille suisse ?

Déroulement du projet

Le tournage est planifié sur un week-end.
C’est Zabih lui qui décide du lieu de tournage, la pièce de la maison dans laquelle il se sent le plus à l’aise : le salon, sur un banal canapé bleu dont il révélera plus tard que c’est ici même qu’il téléphone à ses parents en Afghanistan, chaque samedi à 5 heures du matin.  
Les plans s’enchaînent et Zabih se livre de plus en plus. Enfin, Zabih évoque avec émotion sa première rencontre avec Pierre-André Jacquet et cette phrase qui a transformé sa vie ‘Si tu veux, tu peux venir habiter chez moi’.

À la fin de la seconde journée de tournage, Adrien et Vincent comprennent que Zabih considère son périple comme une intense, mais courte épreuve à l’échelle d’une vie. ’Qui vivra, verra’ : porté par ce mantra, Zabih a tissé des liens familiaux avec les Jacquet, son ‘Second père et seconde mère’. La première étape pour commencer sa ‘nouvelle vivre’.

Les réalisateurs
 
ADRIEN ROYER
 
Adrien Royer est un réalisateur-scénariste de 31 ans de nationalité suisse, diplômé en 2013 de la licence cinéma de Paris VIII. Vrai touche-à-tout dans le milieu du cinéma, sa polyvalence le fait aisément passer du cadre à la postproduction, avec un véritable intérêt pour les effets spéciaux. À son actif, TSHM [Court métrage documentaire institutionnel], Choc frontalier [Documentaire TV sur la Xénophobie franco-suisse].

VINCENT FICHERA
 
Vincent Fichera est un réalisateur-scénariste français de 27 ans, diplômé en 2013 de la licence cinéma de Paris VIII. Après plusieurs stages dans des maisons de productions, il se perfectionne dans l’écriture de série TV et expérimente plusieurs genres cinématographiques en tant que réalisateur, du clip au documentaire. À son actif, Rédemption [CM d’étude] Origin of Love [Clip musical].



Date: jeudi, 18 avril 2019
Catégorie: Hébergement, Intégration