Tous devant le même panier

Le 16 et le 17 juin, à Mies, des bénéficiaires de l’EVAM ont eu l’occasion de participer à un grand Open de basketball 3x3. Deux belles journées ensoleillées, beaucoup de bonne humeur, ainsi qu’un accueil et une organisation exceptionnels de la part de l’International Basketball Foundation.

« On va gagner ! », me dit un des participants avant d’ajouter, plus doucement et avec un sourire: « … Si les autres ne viennent pas. »
L’équipe des MNA, renforcée d’un jeune et talentueux joueur volontaire qui n’est pas un bénéficiaire de l’EVAM, vient de gagner deux matchs par forfait. Lors du deuxième, en l’absence d’une des équipes adverses, les arbitres leur ont proposé un match amical.

Nous sommes au FIBA Open, un tournoi de basketball 3x3 organisé par la Fédération Internationale de Basketball (FIBA). Le basketball 3x3 est une variante de ce sport bien connu, dans laquelle deux équipes de trois joueurs – plus les remplaçants – s’affrontent sous un seul panier.

L’International Basketball Foundation (IBF), branche sociale et éducationnelle de la FIBA, a très généreusement invité les bénéficiaires de l’EVAM à participer à ce tournoi. Cinq équipes ont pris part à l’événement: une équipe féminine (elle aussi renforcée de joueuses expérimentées), une équipe de MNA et trois équipes masculines.

Pour la plupart d’entre eux, c’était l’occasion de découvrir ce sport dans des conditions exceptionnelles. En effet, ils ont bénéficié de deux entraînements avec un coach professionnel au Centre sportif de la Vallée de la Jeunesse, haut lieu du basketball lausannois. Ils ont ensuite pu affronter d’excellents joueurs juste devant la Maison du basketball, le quartier général de la fédération mondiale. L’IBF leur a offert l’inscription, le transport, les entraînements, la nourriture, les boissons et l’équipement. Elle nous a réservé un accueil très chaleureux.

Le défi était de taille (parfois littéralement, au vu du gabarit de certains de leurs adversaires), mais les équipes de l’EVAM se sont bien battues, s’améliorant même de match en match. Et surtout, les joueuses et les joueurs ont eu une attitude et un état d’esprit magnifiques tout au long du tournoi. Suite à une défaite face à une équipe féminine (dont nous avons appris plus tard qu’elle comprenait des joueuses de l’équipe nationale), un joueur nous a fait part de son analyse : « Oui, elle sont fortes. C’est parce qu’elles mangent du fromage ! ».

Ils en sont repartis avec de bons souvenirs, avec une détermination à s’entraîner dur pour l’année prochaine, et, pour certains, avec l’envie de rejoindre un club de la région.


Auteur-e: Pierre Vogel
Date: lundi, 25 juin 2018
Catégorie: Actualités générales