Un bédéiste «s’attaque» à la thématique des migrants

Joël Bussy présente sa deuxième bande dessinée, «Sam et Salem, migrant». Cet autodidacte invite à découvrir plusieurs courtes histoires de Salem, venu chercher refuge en Suisse. Erich Dürst, directeur de l’EVAM, a réalisé la préface.

Onze ans en Afrique du Nord, puis animateur parmi les requérants d’asile en Suisse, Joël Bussy, alias Jôli, passe son enfance à Cottens. En 1998, avec son épouse, ils partent en Afrique du Nord pour s’impliquer au sein d’une ONG. Ils y restent onze ans. De retour en Suisse, Joël Bussy réalise sa première BD «Sam et Salem» qui sortira en mai 2014. 

Joël travaille aussi à 50% comme animateur avec des requérants d’asile, ce qui lui inspire ce deuxième album «Sam et Salem, migrant». L’auteur, qui côtoie au quotidien les requérants d’asile, retrace avec humour et tendresse les difficultés, souvent peu connues, auxquelles ils sont confrontés.


«Sam et Salem, migrant»
Cet ouvrage en couleur de 52 pages présente Salem qui retrouve Sam, en Suisse. La situation politique de son pays l’a forcé à prendre le chemin de l’exil. Mais la réalité qu’il découvre dans son pays d’accueil est loin d’être simple. Entre les préjugés, les idées fausses, la xénophobie latente et le mal du pays, parviendra-t-il à trouver sa place?
Une BD qui aidera à mieux comprendre ce que vivent les réfugiés en Suisse. Elle permettra peut-être de dépasser certaines idées reçues et d'accueillir le migrant avec plus d’ouverture.
 

Préface d’Erich Dürst, directeur de l’EVAM
C’est sans gêne que l’auteur a approché Erich Dürst pour lui demander de préfacer son ouvrage. Ci-dessous une partie de cette préface: 

«Isolement et promiscuité, précarité et abondance, doutes et certitudes, différences et similitudes: ce sont ces antagonismes que Jôli met en scène et qui décrivent avec justesse et humour la réalité du quotidien des demandeurs d’asile et du regard que nous portons sur eux. Les traits de crayon de Jôli mettent en lumière les clichés, les idées reçues et les principes qui sont si tenaces, si réducteurs. Ses traits d’esprit nous montrent que nous pouvons les surmonter.» 

 

Quelques planches de cette nouvelle BD


Auteur-e: Mélanie BRENZIKOFER
Date: jeudi, 22 juin 2017
Catégorie: