«1 set de + à table», un projet de solidarité en faveur des jeunes migrants - Des parrains et marraines sont recherchés

La Fondation suisse du Service Social International (SSI) présente son projet «1 set de + à table». Cette action a pour objectif l’intégration des mineurs non accompagnés (MNA) par la création de relations sociales et de liens de confiance avec des personnes adultes du pays d’accueil. Sur une durée minimale de neuf mois, des parrains ou marraines s’engagent à partager régulièrement des moments privilégiés avec un jeune migrant, tels que des repas, des activités de loisirs ou encore, de l’écoute.

Ce projet fait office de ressource complémentaire à l’encadrement institutionnel des MNA. Il met l’accent sur l’aspect relationnel et répond à une demande faite par les jeunes eux-mêmes, afin de combler leurs besoins en termes d’intégration sociale.

En ajoutant un set supplémentaire à sa table ou en donnant un peu de son temps au gré des occasions qui se présentent, le parrain ou la marraine

  • offre son soutien et son écoute à un jeune migrant
  • améliore son bien-être par l’attention qu’il lui porte et les moments partagés
  • facilite l’intégration sociale d’un jeune qui se trouve en Suisse sans ses parents
    l’encourage dans la construction de son avenir
  • constitue un repère, une personne de référence sur qui l’on peut compter et que l’on peut contacter, tel un ami ou un proche
  • assure un suivi régulier du jeune durant le temps de son engagement.
     

Pour le migrant, être parrainé apporte…

  • le soutien et l’écoute d’une personne qui souhaite l’entourer dans la durée
  • la création de liens de confiance et le partage d’activités
  • une ouverture sur la culture du pays d’accueil.
     

Pour devenir parrain ou marraine, il faut répondre aux critères suivants

  • être âgé d’au moins 25 ans, résider en Suisse, ne pas avoir de casier judiciaire et être désireux d’accompagner bénévolement et dans la durée un jeune migrant
  • être sensible à la situation migratoire actuelle et souhaiter exprimer sa solidarité
  • être prêt à accompagner, sur le long terme et bénévolement, un jeune migrant afin de contribuer à son développement personnel
  • souhaiter partager des moments uniques avec le candidat et être prêt à l’écouter et à le conseiller.
     

Une durée minimale d'engagement pour garantir une relation de qualité
La création d’une relation de confiance prend du temps. C’est pourquoi, le jeune et son parrain s’engagent durablement, sur une période de neuf mois, à raison de quelques heures par mois. Au terme de cette première période, le binôme décide s’il souhaite poursuivre la relation.


Toutes les informations et conditions


Auteur-e: Mélanie BRENZIKOFER
Date: mardi, 29 août 2017
Catégorie: Mineurs non accompagnés, Intégration